En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de [Cookies] pour vous proposer [des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts] et [réaliser des statistiques de visites]Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs

OVAME l'Observatoir

L’Observatoire de la Vie Associative Marocaine de l’Étranger ( OVAME )

Contexte

Le secteur associatif marocain de France est reconnu comme étant l’un des plus dynamiques de l’hexagone (France). Celui-ci s’engage auprès des citoyens d'origine marocaine (et pas seulement), au quotidien, sur des projets de développement culturel et cultuel, sportif, économique, environnemental et social.

Depuis quelques années, le migrant est devenu le sujet de toutes les convoitises. Il est le lien entre les pays d’origine et d’accueil qui permet le renforcement de leurs relations et leurs coopérations. A l’heure de la mondialisation, Il est la source de développement et de croissance pour le pays d’origine et notamment dans les territoires d'où ils sont originaires.

Les différents énoncés politiques de l’État exprimés par le Roi Mohamed VI dans plusieurs discours royaux, soulignent l’importance de l’évaluation des politiques publiques au Maroc et la nécessité de mettre en place des instances et mécanismes de suivi, de contrôle et d’évaluation. Nous observons, que, le contexte actuel est favorable à une telle démarche.

Particulièrement avec la pandémie du Covid-19, nous avons observé, que l’immobilisation imposée par les restrictions sanitaires des pouvoirs publics, fait défaut de plusieurs choses et aspects, notamment pour venir en aide aux plus démunis. Exemple, flagrant, l’aide humanitaire ou le maintien de la culture pour combler le vide de la situation engendrée dans les familles.

Le Rapport du cinquantenaire de l’Indépendance du Maroc (Rapport du cinquantenaire de l’Indépendance du Maroc 50 ans de développement humain et perspectives 2025) mentionne explicitement que « Les politiques publiques des gouvernants et des élus n’ont pas toujours été évaluées, ni réajustées, à l’aune de leur impact sur le bien-être des populations » (SRC : Royaume du Maroc, Rapport de synthèse général, 2005).

La constitution marocaine adoptée en juillet 2011 consacre le principe de régionalisation dans le cadre d’une organisation territoriale décentralisée (art 1).

Le Discours de S.M le Roi devant les parlementaires et les représentants de l’État en octobre 2017, fait état du besoin d'une nouvelle feuille de route qui nécessite un sens élevé de responsabilité et de fermeté pour traduire dans les faits les dispositions de la Constitution se rapportant à la corrélation entre la responsabilité et la reddition des comptes, notamment quand il dit :

« Dans ce contexte, prendre un temps d’arrêt pour engager une réflexion critique répond à une exigence du moment; ce n’est nullement une fin en soi, ni le terme du processus.

Cette pause marque plutôt l’avènement d’une étape cruciale, où il sera question d’établir une corrélation effective entre responsabilité et reddition des comptes. Il conviendra alors de rechercher activement des réponses et des solutions appropriées aux problèmes urgents et aux questions pressantes des citoyens ».

blood 300x200Après le discourt royal incitant l’intégration de la diaspora marocaine dans la vie économique, social et politique du pays, et, comme l’ont indiqué plusieurs études récentes, dont celle du Ministère chargé de la communauté marocaine résidant à l’étranger, la diaspora marocaine qualifiée est peu exploitée. En face de ce manque d’exploitation, cette diaspora est aussi peu aidée au pays d’accueil, comme au pays d’origine, le Maroc.

Pour remédier à ce vide, les MRE se sont regroupés en réseaux d’experts et d’entraide. Et vu le nombre d’associations croissant et la diversité de celles-ci, nous avons décidé d’énumérer celles-ci dans un espoir d’unifications plus larges et de partage d’expériences. Aussi, pour répondre à une forte demande de la diaspora souhaitant intégrer une structure et participer au développement de leur patrie d’origine, nous avons regroupé l’ensemble des associations déclarées en France (de 1961 à 2015) sous forme d’un annuaire classé par département et activité principale….

Le présent observatoire est issu du travail collaboratif d'une équipe composées de membres associatifs avec plusieurs années d'expériences dans le domaine associatif. Le regroupement de ces compétences a abouti, après une longue réflexion, à la mise en place de ce que nous avons appelé «l'Observatoire OVAME». Une structure au service de tous les intervenants dans le champs associatif des marocains de l'étranger. 

Cette démarche est le fruit d’un traitement de données statistiques publiques déjà existantes – Données INSEE – ou construites pour les besoins des enquêtes à partir des informations du Journal Officiel – accessibles à tous (la totalité de la BDD, 1,3 M associations françaises en notre possession, mise à jour en continu).

L'OVAME

L’observatoire constitue une réponse adaptée à ces besoins de connaissance, d’action et de transparence. Les rôles et intérêts d’un tel observatoire sont multiples :

  • Collecter et structurer les données afin de caractériser l’état d’une situation et décrire son évolution ;
  • Évaluer l’impact des actions menées ;
  • Favoriser les échanges entre différents acteurs et les inciter à travailler ensemble ;
  • Aider à la décision, par la valorisation et l’interprétation des données ;
  • Réaliser de la prospective ;
  • Faciliter l’appropriation des problématiques des actions à conduire ;
  • Valoriser par la communication les actions conduites ainsi que leur évaluation, dans un souci de transparence.

Au delà des chiffres (insuffisants) déjà disponibles sur le monde associatif, cet Observatoire devra permettre d’affiner nos connaissances sur la nature des associations, des projets associatifs, les éléments de gestion des associations, leur sources de financement, la structure fine du bénévolat, les relations avec les pouvoirs publics au Maroc, leurs relations dans leurs pays d'accueil, etc.

Pour assurer la qualité des études, l’OVAME France devrait bénéficier de l’appui du ministère chargé des marocains résidents à l'étranger et bien d'autres partenaires travaillant pour les MRE.

Ce nouvel outil établira un état des lieux de la vie associative des marocains de l'étranger et recherchera quelles en sont les grandes évolutions, en s’appuyant à la fois sur les travaux existants et en menant ses propres enquêtes. Cet observatoire diffusera largement ses résultats et encouragera les échanges entre acteurs associatifs de l'étranger et pouvoirs publics et institutions au Maroc.

Cet apport de connaissances sur le tissu associatif vise à mieux appréhender ce secteur encore trop largement méconnu, et surtout à permettre aux acteurs concernés de développer des modalités d’actions en faveur des associations et de leurs actions entre leurs pays d'accueil et le Maroc.

Comprendre les phénomènes qui traversent le monde associatif est un préalable pour qui souhaite agir pour son développement, d’autant plus dans le contexte actuel qui connaît de fortes évolutions les associations font face à une complexification rapide de leur environnement et il est nécessaire de se donner les clefs de lecture pour agir et pour leur donner les moyens nécessaires pour que l'action sociale apporte ses fruits.

Les principales missions seront les suivantes :

  • Recenser les associations des marocains de France et en tenir un annuaire à jour, en précisant qui fait quoi ;
  • Rassembler les données disponibles sur la vie associative et établir des liens avec les autres organismes producteurs de données et suivre les principaux travaux sur la vie associative en général.
  • Permettre aux acteurs associatifs et institutionnels marocains d’accéder à une connaissance plus fine du paysage associatif des marocains de France, dans sa première version et élargir l'Observatoire au reste de l'Europe puis au reste du Monde.
  • Diffuser un questionnaire auprès d’un échantillon représentatif d’associations, en s’appuyant notamment sur les réseaux associatifs des partenaires du projet (comme les banques, les agences de voyages, etc...). Le travail d’adaptation intégrera des critères qualitatifs comme l’innovation sociale, les nouveaux thèmes (environnement, climat, énergie renouvelable...) les succès ou les difficultés rencontrées…
  • Établira les tableaux statistiques et rédiger des rapports synthétiques de présentation des résultats. Le cas échéant, les analyses feront le lien avec d’autres sources d’enquêtes sur la vie associative à l’échelle de la France puis l'Europe et enfin le reste du Monde.
  • En partenariat avec les Pouvoirs Publics, initier l’animation des comités d’orientations et de pilotage avec les porteurs du projets associatifs et suivre l’évolution de l’Observatoire.

Échanger autour des résultats de l’observatoire avec les acteurs de la vie associative dans la métropole. 

CHARTE D’ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES

En France, le tissu associatif des MRE est l'un des plus actifs sur l'hexagone. Il est régi certes par la loi française du 1 juillet 1901, mais la majorité des actions de ces associations, ont comme leitmotive « les relations franco-marocaines et le développement des territoires d'origines au Maroc ».

Pourtant ce rôle important que joue le tissu associatif manque de reconnaissance de la part des pouvoirs publics marocains.

En créant « l'Observatoire », nous avons souhaité qu'à l'avenir, des règles de partenariat doivent être inscrites dans une charte pour constituer des principes d'actions partagés entre les associations et les pouvoirs publics. Sa mise en œuvre entraînera des effets concrets et mesurables et qui doit permettre, entre autre, :

  • d'approfondir le dialogue civil et social ;
  • de concourir à la création de richesses sociales, culturelles et économiques,
  • de renforcer le développement d'une économie sociale et solidaire et à l'élaboration d'un modèle de développement durable et équitable.

Une attention très particulière doit être portée à la mise en œuvre de la charte et à son évaluation. Les signataires s'engagent à tous faire pour atteindre les objectifs fixés et faire leur promotion.

L'état est garant de l'intérêt général et responsable de la conduite des politiques publiques fonde sa légitimité sur la démocratie représentative.

Les associations apportent leur contribution à l'intérêt général par leur caractère reconnu d'utilité civique et sociale. Elles fondent leur légitimité sur la participation libre, active et bénévole des citoyens à un projet commun et sur leur capacité à défendre des droits.

En respectant l'indépendance des associations en particulier leur fonction critique et considérant les associations comme des partenaires à part entière des politiques publiques, l’État s'engagera à :

  • Donner cohérence et visibilité à la politique associative en l'inscrivant dans une dimension interministérielle ;
  • Favoriser les conventions pluriannuelles comme mode de financement des activités associatives à valeur ajoutée ;
  • Assurer une représentativité du monde associatif au Conseil Économique, Social et Environnemental ;
  • Améliorer les outils de connaissance de la vie associative et de ses évolutions (Observatoire, Forum, Centre de recherche …)
  • ...

Les associations signataires s'engagent à :

  • Définir et conduire des projets associatifs à partie de l'expression des besoins des adhérents en prenant en compte les préoccupations civiques, sociales et culturelles, la promotion et l'éducation des personnes ;
  • Prôner une éthique du financement des activités associatives, dans le souci du meilleur usage des financements publics par la diversification des ressources associatives, la gestion désintéressée, la transparence financière vis-à-vis des adhérents, des donateurs, des pouvoirs publics et l'autocontrôle de la gestion et de l'emploi des ressources ;
  • Valoriser l'ensemble des ressources humaines associatives ;
  • ….

La mise en œuvre de la charte doit s'inscrire dans un processus d'évaluation continu et partagé. Elle doit faire l'objet d'une présentation annuelle au sein du Forum annuel.

 

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

Evénements

Aucun évènement

Votre avis, compte !

Vous êtes chez quelle banque marocaine ?

Transports aérien

Votre préférence pour les vols de

Assurance rapatriement

Etes-vous assurés ?

Connexion

Un annuaire associatif

annuaire asso2Annuaire issu des publications du journal officiel et des données saisies par les associations elles mêmes.

Lire plus...

Un outil de stats

stats page accueil
Toutes les statistiques et les analyses.Un outil qui permet d'afficher les différents indicateurs
sous forme de fiches et graphiques, afin de mieux
comprendre l'activité associative des marocains de France.

Lire plus...

Des formations

kids 1093758 640Nous sommes ravis de vous tenir informés sur la possibilité d'accéder à un local pour y dispenser des formations (adresse fixe) et ce, grâce à la collaboration de notre amie Zaina est son association active (JusteEnMouvement) sur Argenteuil.

Lire plus...

Je fais un Don

Merci, infiniment, de soutenir nos efforts. Ce projet restera le votre !

Vous pouvez donner plus si vous voulez :
Real time web analytics, Heat map tracking

Twitter Follower Slider